Biffé

  • Art souterrain
  • Montréal — Centre de commerce mondial — Projet collectif — Pascale Girardin, Sterling Downey, Stephany Hildebrand et Wolfe Girardin
  • Février 2011

    Biffé est une installation vidéo projetée sur des plaques de céramiques dont les surfaces irrégulières portent les traces d’une lutte pour son appropriation. Son titre s’inspire de l’expression « buffer » (prononciation : [bɔfe]) communément utilisée par les graffiteurs pour décrire l’acte d’effacer, de repeinturer ou de nettoyer un graffiti ou un tag.

    Biffé s’inscrit dans la continuité des projets yo sa va, Intramuros, T OU et E Space, qui par le biais de l’argile, étudie les modes de communication vernaculaires comme le tag, les textos, le graffiti et l’art urbain. Dans ce court-métrage d’animation en stop-motion photographiée par Stephany Hildebrand, Pascale Girardin adopte le rôle d’un propriétaire qui tente de lisser les surfaces de ses plaques d’argile crue, endommagées par des artistes graffiteurs. Le montage des images, réalisé par Wolfe Girardin, met en exergue les rapports de forces entre les tagueurs et les propriétaires d’immeubles « taguées ». Pendant le tournage de la vidéo, les caractéristiques particulières à l’argile crue (comme la fragilité et la sensibilité à la pression) ont été mises à profit afin de produire des plaques marquées, effacées, endommagées, puis restaurées. Une fois cuits et émaillés en blanc, ces carreaux ont servi de mur de projection où la texture de leurs surfaces abîmées renvoie à la lutte pour la possession de ce mur. La juxtaposition de ces deux médiums nous renvoie aux notions de propriété privée, d’embourgeoisement et de l’institutionnalisation de l’art.